19 discussions LinkedIn sur les MOOC

Accès 110 discussions LinkedIn en 4 ans d'innovation collective ouverte pour anticiper le numérique

vendredi 1 novembre 2013

Partager le droit d'auteur : être clair

Le droit, un frein à l’émergence de « l’économie de la connaissance » ?
Yann Bergheaud, 24 février 2012, Le blog de Yann Bergheaud


Commentaires
 "Le Fair Use autorise (…) la reprise d’œuvre protégée par le copyright à partir du moment où le préjudice économique pour l’auteur est faible et dans la mesure où cette utilisation favorise le développement économique."

Intéressant.

Etes vous certains de ce que vous avancez ?


(...)tdk

Bonjour,
merci d’avoir accepté  [le] commentaire [ci-dessus].

En seconde lecture, je retiendrais [votre] conclusion :

"Mon propos ici n’est pas de prôner une disparition pure et simple du droit d’auteur (…), nous n’avons malheureusement pas tous les moyens pour relever ce défi [de l'économie de la connaissance]."

Ces moyens passent par l’information et l’éclairage des acteurs.

En essayant de bien comprendre votre propos sur le Fair-use, pourrait-on inférer la proposition ci-dessous :

"Le Fair Use autorise (…) la reprise [de propriété] [par un tiers] à partir du moment où le préjudice
économique pour le [propriétaire] est faible et dans la mesure où cette utilisation favorise le développement économique de la [collectivité][du fait de l'exploitation de cette propriété par ce tiers]."


(...)
Bonjour,
Pour  remettre en perspective le commentaire ci-dessus avec les serious games :

Considérons un auteur auto-éditeur et une entreprise de serious game à capitaux privés et employant 50 personnes.
Sous le critère de l'emploi, l'entreprise obtient un indice d'utilité sociale 50 fois plus important que celui de l'auteur.

Avanceriez-vous que le Fair Use légitimerait l'entreprise pour reprendre l'oeuvre de l'auteur sans autorisation aucune ni contrepartie financière ?