19 discussions LinkedIn sur les MOOC

Accès 110 discussions LinkedIn en 4 ans d'innovation collective ouverte pour anticiper le numérique

vendredi 16 octobre 2015

Ontologies et DevOps

Le "modèle Maîtrise d'ouvrage Maîtrise d'oeuvre" est-il compatible avec DevOps ? 

Discussion lancée par Tru Dô-Khac sur le groupe Re-Invent IT, le 20 septembre

Au 15 octobre : 21 commentaires

(...)TDK
Bonjour Thierry,

merci pour ce rapprochement entre DevOps et lean, ainsi que la nécessité d'un alignement organisationnel (entreprise lean et DSI lean).

Comment verriez-vous une MOA lean ?

(...)TDK 
Bonjour Michel,
merci pour votre retour et votre article...qui date de décembre 2013, donc probablement précurseur.

Ainsi, une "MOA lean" devrait "recourir à une description déclarative" et " utiliser des "ontologies", mais avec des outils du web sémantique (OWL, RDF, SWRL).

N'est-ce pas là des outils de spécialistes, dès lors antinomiques à la "boite de verre" ?

(...)TDK 
Si je comprends bien, l'innovation méthodologique est dans le recours à

"cette ontologie, [qui est ] une boîte de verre pour les personnes métier : on utilise le vocabulaire du domaine, des concepts ensemblistes, des règles logiques et on peut expliquer le pourquoi d'un résultat d'un test en déroulant tout le raisonnement qui y conduit. "

Cela me rappelle l'approche "objets métier" . Est-ce la même chose ?

(...)TDK 
Bonjour,

merci pour votre souci de complétude ainsi que pour l'article académique .
"Ontologies and Object models in Object Oriented Software Engineering" de Dr. Waralak V. Siricharoen, University of the Thai Chamber of Commerce (UTCC), Bangkok, Thailand, qui date de 2007.


Si je simplifie à l'extrême
MOA = quoi = ontologie = métier = BizDev
MOE = comment = object oriented programming = système d'information = DevOps

Sous cet énoncé, comment inscrire l'informatique "bi-modale" préconisée par le cabinet Gartner ?

 J'imagine que "systems of records" est la formulation utilisée par le cabinet Gartner, l'autre mode étant "systems of innovation".

La différence entre les deux modes identifiés par le Gartner se résumerait donc à une différence de méthode et d'outils, les responsabilités de Maîtrise d'ouvrage (Client/Business) et de maîtrise d'oeuvre (Supplier/IT) restant inchangées ?

(...)TDK 

Bonjour,
des échanges sur le même sujet ont lieu sur le groupe Ecole de Management SI Grenoble, où l'on adresse la phase post mise en production.

(...)TDK
L'approche qui me semble nouvelle est l'approche ontologique.
"tout système se caractérise par une ontologie"

"se caractérise" Faut-il comprendre qu'un système ne peut avoir plus d'une ontologie unique ?

(...)TDK 
Thierry,
merci d'avoir partagé la référence "La théorie du système générale - Théorie de la modélisation" de Jean-Louis Le Moigne, Professeur émérite Université Paul Cézanne - Aix Marseille , Ingénieur E. C. P. ,, publié en 1977.

Dans le cas cité par Michel - "ontologie de 200 concepts, 600 propriétés et 600 règles" pour en quelques mois pour la vente directe multicanale (web, comparateurs, centre d'appels) de produits d'assurance "dommages", il est plus que probable que l'équipe (deux analystes accompagné par un consultant) ait réalisé plusieurs versions avant d'arriver à l'ontologie effectivement mise en oeuvre.

Ce qui amène la question : comment déterminer si une ontologie est la bonne.

(...) TDK

 "une théorie [ peut être validée] sur base d'une autre théorie" ou "une théorie peut être validée par rapport à une expérience".

Si l'on remplace "théorie" par "ontologie", énoncerait-on alors des principes retenus en ontologie ?

(1) "une ontologfie[ peut être validée] sur base d'une autre ontologie" ou
(2) "une ontologie peut être validée par rapport à une expérience".

(...)TDK 
Michel,
merci pour le lien vers un outil en ligne déclarant détecter des pièges (pitfall) lors de la conception d'une ontologie.

"OOPS! (OntOlogy Pitfall Scanner!) helps you to detect some of the most common pitfalls appearing when developing ontologies."

La liste de pièges identifiés par OOPS! est à l'adresse http://oops.linkeddata.es/catalogue.jsp

L'énoncé du premier piège, P01, est reproduit ci-dessous

P01. Creating polysemous elements: an ontology element whose name has different meanings is included in the ontology to represent more than one conceptual idea.

Ex : the class "Theatre" is used to represent both the artistic discipline and the place in which a play is performed.

Si je comprends bien, la règle à suivre pourrait s'énoncer ainsi :

"Un élément de l'ontologie dont le nom porte plusieurs sens (meaning) doit représenter une et une seule "idée conceptuelle"" (conceptual data).

Et l'exemple donné : le mot théâtre, qui peut désigner :
* un édifice,
* une salle,
* un ensemble de décors,
* une troupe d'acteurs,
* un art,
* une zone géographique